Les textes et images présents sur ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me demander avant une quelconque utilisation.


lundi 10 février 2014

Tant d'âme à ça...

Un montage et quelques sourires posés sur ma chanson "Pas d'âme à ça" :



Les hommes courent, langue pendue
Après l'argent, les ambitions
Démesurées, les tentations
De pacotille. Pantins perdus

Clamant... qu'il n'y a pas d'mal à ça
Alors... qu'il n'y a pas d'âme à ça...

Pas d'âme, pas d'âme, pas d'âme à ça...
Rêvant de courir, éperdus,
L'âme bleue fondue dans les nues.

Les hommes admirent les géants,
Corps plastifiés et cœurs de pierre
Murés dans des tours de béton
Qui font fructifier l'univers

Clamant... qu'il n'y a pas d'mal à ça
Alors... qu'il n'y a pas d'âme à ça.

Pas d'âme, pas d'âme, pas d'âme à ça...
Rêvant en secret de danser,
Enfants, les pieds dans la rosée.

Les hommes boivent dans des calices
Le vin de la bonne parole,
Lui donnant au gré de leurs vices
Toutes les formes les plus folles.

Clamant... qu'il n'y a pas d'mal à ça
Alors... qu'il n'y a pas d'âme à ça...

Pas d'âme, pas d'âme, pas d'âme à ça...
Rêvant d'une simple cabane
 Au milieu de la douce avoine.

Les hommes font de grandes choses,
De grandes guerres, de grands discours
Avant de faire une overdose
Face à leur propre démesure

Clamant... qu'il n'y a pas d'mal à ça
Alors... qu'il n'y a pas d'âme à ça...

Pas d'âme, pas d'âme, pas d'âme à ça...
Rêvant, un matin, éblouis
De voir l'infiniment petit.

"Pas d'âme, pas d'âme, pas d'âme à ça... "

Mais tant d'âme, tant d'âme, tant d'âme(s) saisie(s) au Leica en ces portraits :